[Conférence] Le futur animé de Disney.

Like Ne bougez pas Dislike
 
0
Print Friendly, PDF & Email

L’une des séances événement les plus attendue chaque année est sans conteste celle du géant de l’animation Disney. Et cette année encore, ils nous ont apporté de quoi nous émoustiller avec la présentation du Work In Progress de Frozen 2, habillement traduit “La Reine des neiges 2” en VF. Mais ils ont aussi profité pour nous proposer pas moins de 3 courts-métrages issus de leur série “Short Circuit” qui sera disponible sur Disney + !

Short Circuit

par Disney +

Tout d’abord : Short Circuit, qu’est-ce que c’est ?

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, soit parce qu’ils n’ont pas internet ou soit parce qu’ils ne regardent jamais de streaming légal, Disney s’apprête à lancer son service de streaming en concurrence à Netflix : Disney +. Prévu pour sortir le 12 Novembre de cette année à Etats-Unis, il faudra malheureusement attendre le printemps 2020 pour y avoir accès en Europe.

Qui dit service de streaming, dit contenu original. Car malgré le catalogue plus que conséquent dont dispose la maison Disney, le spectateur sera également motivé par l’accès à du contenu original de qualité.

Short Circuit fait parti de ce contenu ! Il s’agit d’une série de 20 mini courts métrages, réalisé par des artistes en interne, qui ont donc la possibilité de s’exprimer à travers ce programme. Pour les artistes que nous avons rencontré lors de cette édition du festival, la meilleure source d’inspiration reste leur expérience personnelle.


Exchange Student

par Natalie Nourigat

Le premier “short” auquel nous avons pu assister est “Exchange Student”. Il nous propose le point de vue d’une élève humaine qui se retrouve dans une nouvelle école … Sur une autre planète ! Cela nous parle à tous, car on a tous subit ce sentiment de différence en arrivant dans une nouvelle classe, voire une nouvelle école.

Le sentiment est d’autant plus accentué par les origines de la fillette, ce qui nous donne un point de repère dans cette école extraterrestre. Les aliens ignorent et moquent la fillette à longueur de journée, ce qui ne manque pas de nous rappeler également le côté puéril et méchant que l’on peut rencontrer dans nos écoles, ou même dans notre société.

La réalisatrice exprime ainsi ce qu’elle a ressentie, étant petite fille, lorsqu’elle s’est retrouvée dans une école française alors qu’elle ne parlait qu’anglais. Elle se sentait tellement de côté, qu’elle avait fini par ne même plus parler à l’école !

Côté esthétique ce court est réalisé en aquarelle, technique adorée par la réalisatrice, qu’ils ont adapté en 3 dimensions et qui nous donne un rendu relativement coloré et enfantin, ce qui colle relativement bien à l’histoire.


Just a thought

par Brian Menz

Pour ce second “short”, le réalisateur nous ramène également sur les bancs de l’école. Cette fois-ci, le thème évoqué est la privatisation de la pensée. A une heure où les réseaux sociaux servent en grande partie à raconter sa vie à des gens que ça n’intéresse pas forcément, on retrouve ici un monde où toutes nos pensées sont affichées dans des bulles de bande dessinée qui apparaissent au dessus de la tête des protagonistes.

Difficile donc ici de cacher ses rêves et ses pensées car ils seront directement affichées aux yeux de tous. Tout le monde surprend donc le petit garçon, personnage principal de cette histoire, en train de rêver de la fille de l’école dont il est secrètement amoureux…

Concernant son expérience personnelle, le réalisateur s’est inspiré de son histoire amoureuse. Étant enfant, il était extrêmement timide et c’est sa première copine qui avait fait le premier pas à l’époque. Aujourd’hui ils sont mariés et ont 6 ou 7 enfants ! Clin d’œil que l’on retrouve d’ailleurs dans le short…

Le style graphique colle encore une fois parfaitement au sujet du court métrage. En effet, quoi de mieux qu’un effet grain version bande dessinées des années 50 pour illustrer un monde rempli de bulles ?


Jing Hua

par Brian Menz

Pour ce troisième et dernier court du programme Short Circuit présenté lors de cette séance, nous avons eu Jing Hua. Nous pouvons y observer une femme aux traits asiatiques se trouvant dans un décor de parchemin complètement vierge commencer à effectuer des gestes d’arts martiaux pour rendre hommage à son maître récemment disparu.

Au fur et à mesure des gestes effectués par cette femme, le décor se forme selon les gestes et la détermination du personnage. Le réalisateur rend ainsi hommage à ses origines, qu’il déplore ne pas avoir assez connu durant sa jeunesse et qui lui manque cruellement malgré sa pratique récurrente du kung Fu.. Il a d’ailleurs ému l’assemblée lors de son discours, durant lequel il a rendu hommage à ses grands parents récemment disparus.

Pour ce qui est de la technique, encore une fois le choix est très judicieux car la gestuelle en 3D du personnage est baignée dans un style de peinture traditionnelle asiatique.

Frozen 2 

par Bresee Becky (head of Animation ) &  Marlon West (Head of Effects Animation)

L’événement le plus attendu lors de cette présentation ne peut être autre que Frozen 2 ! Que l’on soit une petite fille de 5 ans ou un adulte de 34 ans, on ne peut pas passer à côté du Tsunami que représente la suite de l’un des film d’animation les plus adulé de ces dernières années.

Pour cette présentation, nous avons eu droit au tout dernier trailer du film, qui nous en dit un peu plus sur l’histoire, mais sans en dévoiler trop non plus. Disney semble prendre un malin petit plaisir à dissimuler des informations importantes dans les différentes previews de leurs films, autant animation que live, ce qui n’est pas plus mal.

Concernant le scénario nous n’en apprenons d’ailleurs pas beaucoup plus lors de cette conférence que ce qui est révélé dans ce dernier trailer. Dans cette suite l’élément le plus important consistera à apprendre d’où viennent les pouvoirs d’Elsa… Celle-ci entend une sorte de mélodie qui attise sa curiosité et qui semble provenir d’une forêt enchantée et cachée aux yeux du monde. Nul doute que sa quête va les guider, elle et ses compagnons de route, sur ce chemin forestier ou elle devra affronter les différents éléments naturels qui composent ce monde.

Nous restons cependant un peu sur notre faim, car les extraits auxquels nous avons eu droit ne reprennent dans l’ensemble que des passages des bandes annonces, mais de manière légèrement étendue. Une seule scène inédite nous a été dévoilée : Elsa, Anna, Olaf, Kristoff et Sven qui jouent au “jeu du Post-it” au chaud dans un salon du château. ils semblent prendre du bon temps, mais Elsa semble avoir l’esprit ailleurs car elle entend cette mélodie qui l’appelle vers la forêt… 

Disney tient visiblement à garder un maximum de secrets pour la sortie du film d’animation qui sera le plus attendu de cette fin d’année !  Mais rassurez-vous, d’après Bresee et Marlon, de belles chansons sont prévues ! Pour le plus grand bonheurs des petits, mais surtout des grands… 

l'auteur

Davy

Laisse une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.