[Critique] Tito on Ice.

C’est dans la salle Pierre Lamy que le réalisateur de Tito on Ice, Max Andersson, nous a accueilli. Il en a profité pour nous remettre en contexte le film que nous allions voir, basé sur leur tournée en ex-Yougoslavie pour la promotion de sa bande-dessinée « Bosnian Flat Dogs » (publiée en France chez l’Association),…