[WIP] Capitaine Morten et la Reine des Araignées.

Like Ne bougez pas Dislike
 
1
Print Friendly, PDF & Email

Vous ne connaissez pas Kaspar Jancis ?  Ce réalisateur estonien s’était fait remarquer au festival d’Annecy 2009 avec le court-métrage Krocodill. Son univers se dévoile comme étant déjanté, absurde et très adulte, ce que son court Piano finira de vous convaincre. Avec Capitaine Morten et la Reine des Araignées, Jancis passe de l’animation traditionnelle à la stop-motion. Du grand bassin au petit bain, attention mer agitée ! Alors mettez votre plus beau bonnet de bain requin et vos palmes, on embarque avec Capitaine Morten !

Morten, 10 ans, est un garçon rêveur qui passe son temps à fabriquer un bateau miniature et à essayer d’éviter la colère de sa tutrice forcée, l’amère et très seule Anna. Il ui faut beaucoup de ressource pour tromper son ennui et sa tristesse de ne pas être avec son père, le capitaine Viks, qui prend souvent la mer. Un jour, Morten espère devenir capitaine, comme lui. Après une rencontre fortuite avec le Senór Cucaracha, un magicien pas très futé, Morten se retrouve de la taille d’une fourmi et coincé sur le pont de son propre bateau miniature ! Mais avec la vilaine Reine des Araignées et le Pirate Scorpion également à bord, être capitaine sera loin d’être de tout repos !

Ceci n’est pas une histoire de pêche (géante)

Kaspar Yancis, réalisateur

Dimitri Granovsky, modérateur  de la session, a abordé directement la ressemblance entre Capitaine Morten et la Reine des Araignées et le classique d’Henry Selick, James et la Pêche Géante. Kaspar Jancis s’est dans un premier temps senti flatté, puis a répondu que l’histoire serait tout autre et qu’il avait surtout envie de se lancer dans l’écriture d’un film pour les enfants lui qui, jusque là, avait surtout une expérience de l’animation pour adultes.

On a ensuite pu découvrir une vidéo du studio irlandais Telegael où sont conçus tous les plateaux de stop motion avec reproduction du petit village marin, des bateaux et des personnages. Le character-design des personnages dégage à la fois une certaine étrangeté par leurs corps élancés et de l’extravagance par leurs costumes colorés finement designés, mais évoque surtout la longue tradition de la stop motion des pays d’Europe de l’Est.

La productrice Heather Grace Mills a montré son attachement au personnage de la Reine des Araignées car elle est selon elle, “un personnage exubérant avec sa propre histoire.”

 

Anecdote amusante : lors de la diffusion des vidéos de making-of, la musique s’est d’un seul coup coupée et Kaspar Jancis s’est mis à siffler le thème musical, faisant d’un passage obligé un moment fort poétique.

La forme de l’eau…

…est une constante indispensable dans un tel environnement maritime. Le producteur belge Mark Mertens nous a ainsi démontré les qualités de GRID Animation dans la reproduction de l’élément liquide par le biais d’un promo reel. Dans le cadre de Capitaine Morten et la Reine des Araignées, le défi consiste à reproduire l’eau mais avec une certaine densité et texture afin de s’inclure aux matériaux utilisés pour la technique de stop motion environnante.

Ce mélange de techniques diverses est pleinement assumé pour rendre le meilleur effet à l’écran et garder une cohérence esthétique avec la stop motion.

Selon le Hollywood Reporter et les dernières informations venues de la Berlinale, le budget total de cette coproduction estonienne, belge et irlandaise s’élève à 6.2 millions d’euros (ou 7.2 millions de dollars) ce qui équivaut à dix fois moins que le budget du dernier long-métrage Aardman, Cro Man.

Capitaine Morten et la Reine des Araignées, en tant que co-production européenne, se révèle un projet ambitieux montrant une stop motion avec une forte identité visuelle. Il serait facile de faire le rapprochement avec Tim Burton ou Laïka, mais l’univers présenté révèle une saveur douce-amère qu’il me tarde de découvrir en salles.

Le film, produit par Nukufilm et Telegael sera distribué par Septième Factory, qui s’est occupé de la sortie du très bon Dans un Recoin de ce monde (que je vous recommande fortement, si vous ne l’avez pas déjà vu).

l'auteur

Muriel

Podcastrice, rédactrice, amatrice de curiosités et bizarreries animées. Vous pouvez aussi m'entendre faire grawr sur Grawr.fr.

Laisse une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *